www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

Documents joints

14 mars 2011

calendrier actions contre carte scolaire 2010 / 2011

les dates du CTPD et du CDEN pour le 1er degré

Manif unitaire et départementale le samedi 19 mars, 10h30, place de la mairie de TARBES. Soyons nombreux !!!!

lundi 21 février
- Braderie à clair vallon bagnères avec tract parents + lettre au président
- Lâcher de ballons à la sendère à 17h
- Conférence de presse des parents de Lannemezan les Bourtoulets maternelle avec maire et député à 16h30

mercredi 23 février à 14 h

manifestation contre la carte scolaire devant la Préfecture

portez de quoi faire du bruit !

carte scolaire 1er degré :

temps d’échange IA et organisations syndicales : 1er degré mardi 1 février à 9h

les dates du CTPD et du CDEN pour le 1er degré :

CTPD 1er degré : vendredi 11 février (date de report lundi 14 février) à 9h à l’inspection académique

CDEN 1er degré : mardi 15 février sera boycotté par les syndicats, les élus, les fédérations de parents d’élèves, les associations complémentaires de l’école et les DDEN, étant donné la gravité des attaques portées contre le Service Public de l’Education Nationale, sur proposition du collectif départemental "l’éducation est notre avenir"

CDEN 1er degré : mercredi 23 février à 14h à la préfecture, sera également boycotté (seule la PEEP 65 envisage encore de s’y rendre par principe)

jeudi 17 février une réunion historique s’est tenue au siège du Conseil Général sur proposition du collectif départemental "l’éducation est notre avenir"

étaient présents : l’intersyndicale de l’éducation, la FCPE et la PEEP, la FOL, le représentant des DDEN, des Maires et de nombreux Conseillers généraux, Mme Vieu Conseillère Régionale, Mme Robin Rodrigo, députée, M. Fortassin, sénateur, sous la présidence de Mme Durrieu sénatrice et présidente du CGal.

des citoyens impliqués dans la défense des Services Publics étaient présents.

tous les intervenants ont souligné la gravité des attaques portées depuis plusieurs années contre le Service Public de l’Education Nationale et s’accordent à dire qu’il faut que cela cesse, et tout de suite !!!

soulignant l’importance fondamentale du rôle de l’école, de la maternelle à l’université pour la construction d’une société fondée sur la liberté, l’égalité et la fraternité, chaque élu, qu’il soit de gauche ou de droite, a dénoncé la politique gouvernementale en matière d’éducation.

"l’école publique est irremplaçable pour assurer la formation initiale des jeunes", "j’exige que les enfants de 2 ans puissent être scolarisés", "entre 2007 et 2010 c’est l’équivalent de l’ensemble des postes que compte notre académie qui auront été supprimés en France, c’est inacceptable", "nous sommes tous dans notre rôle quand nous nous battons pour défendre l’école publique", "il faut continuer à agir", "nous savons tous ici ce que nous devons à l’école de la république, l’école unique, qui rassemble"…

En conclusion, tous ont réaffirmé leur décision de boycotter le CDEN du 23 février, exprimant ainsi clairement leur refus de cautionner cette politique de démolition du service public d’éducation. L’inspecteur d’académie et le préfet, représentants de l’état, assumeront seuls leurs décisions dictées par ce gouvernement scélérat. Aux collègues qui s’inquiètent de cette politique de la chaise vide, nous rappelons que le CDEN est une commission consultative qui n’a pas le pouvoir de s’opposer aux décisions de l’IA. Les organisations syndicales ont accompli leur mission de défense des postes devant l’IA lors du CTPD et continuent ce travail en accompagnant les actions sur le terrain. Les élus engagés accomplissement cette même mission en rencontrant ou interpellant l’IA et le Préfet. Le travail se fait en amont du CDEN qui n’est rien de plus qu’une chambre d’enregistrement dont la tenue est statutairement obligatoire.

Cette réunion a été en effet historique non seulement parce que c’était une "première" mais parce que ceux qui y ont participé ont eu le sentiment que les lignes bougeaient devant eux et que des prises de position individuelles, citoyennes et responsables prenaient le pas sur les appartenances politiques classiques. Des propos inédits ont été tenus par certains. Ce sont des paroles, certes, mais elles ont été prononcées publiquement et elles pourront être rappelées le cas échéant à leurs auteurs. Ce n’est pas rien. A l’issue de la réunion, les organisations syndicales ont convenu de demander une audience à l’I.A pour lui demander les décisions définitives qu’il aura arrêtées. Continuez à nous communiquer toute information susceptible d’enrichir votre défense.

Il convient de maintenir la pression partout, de ne pas relâcher la vigilance et de pousser vos élus à interpeller les représentants de l’Etat dans le département jusqu’au CDEN et sans doute même après. En effet, au moment où les opérations de carte scolaire seront officiellement terminées dans l’académie de Toulouse, elles commenceront dans toutes les autres académies. Nul doute que la presse locale sera encore tout à fait disposée à se faire l’écho de la contestation.

en attendant, soyez nombreux

mercredi 23 février à 14 h

manifestation contre la carte scolaire devant la Préfecture

portez de quoi faire du bruit !

 

12 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.