www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

Dans la même rubrique

29 avril 2010

1er mai 2010 : tous mobilisés ! 10h Bourse du Travail TARBES

Dans un contexte de régressions sociales inégalé, et malgré le désaveu exprimé par les électeurs lors du scrutin du mois de mars, le gouvernement de Messieurs Sarkozy et Fillon s’obstine à ne pas entendre les revendications des salariés de notre pays. Que ce soit dans le secteur public ou dans les entreprises privées, les suppressions d’emploi et le recours à la précarité s’accélèrent, mettant en péril l’avenir de notre société et des droits des travailleurs que nous sommes tous. La question de la pérennisation de notre système de retraite découle directement des choix politiques opérés au bénéfice des plus riches. En effet, contrairement au discours majoritairement relayé, c’est bien la situation de l’emploi qui pèse le plus sur la capacité de l’assurance sociale à garantir le niveau actuel de nos retraites. Les concertations qui ont commencé sur cette question indiquent déjà avec quel objectif le gouvernement et le MEDEF abordent ce dossier : donner toujours moins à ceux qui ont moins. Le soi-disant souci de justice sociale via la parité public/privé que les ministres affichent pour légitimer leur réforme, n’est que l’arme qu’ils ont choisie de brandir pour opposer les salariés. Mais ne nous y trompons pas, réduire les pensions des agents du secteur public n’apportera aucune amélioration à celles du secteur privé. Et n’oublions pas qu’en fait, les fameuses « charges » tant patronales que salariales sont du salaire que l’employeur ne verse pas au salarié. A quand une révision équitable de l’assiette des cotisations ? A quand une taxation des revenus du capital ? Ce n’est pas la promesse d’une légère égratignure dans le bouclier fiscal faite en aparté par notre Président, qui calmera la soif légitime de justice des salariés. Et nous, les enseignants, avons de plus à faire face à une réforme de notre système éducatif qui, si nous ne parvenons pas à la faire échouer, aura comme conséquence à terme, l’effondrement de tout ce qui a constitué la force de notre beau pays au sortir de la seconde guerre mondiale : la volonté d’instaurer enfin une société de Liberté, d’Egalité et de Fraternité.

joëlle noguère

 

28 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.