www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

9 février 2010

Résultats enquête direction d’école

Nous remercions sincèrement les directeurs et les adjoints ayant répondu à l’enquête lancée par le SNUIPP 65 en décembre dernier, d’autant que, comme le souligne cette même enquête, nous sommes tous bien débordés. Les pourcentages présentés sont donc basés sur les enquêtes qui nous ont été retournées. Sur la totalité des réponses, 80% émanent de directeurs (trices), 20% d’adjoints (es).

Quelles sont les motivations des directeurs pour assumer une telle fonction ?

42 % des directeurs la trouvaient intéressante ; 24 % voulaient se rapprocher de leur lieu de résidence ; 6 % la trouvaient valorisante ; 3 % ont voulu essayer. D’autres raisons ont été invoquées, liées à la situation personnelle (recherche de proximité avec son enfant) ou professionnelle (obtenir un poste à titre définitif dans une école précise). Enfin, certains collègues ont mentionné qu’ils avaient en quelque sorte été « désignés volontaires » par leur hiérarchie. En effet, quand personne ne veut assurer l’intérim de direction d’une école, c’est l’IEN qui demande au plus ancien dans les murs de bien vouloir s’en charger …

Quels sont les problèmes majeurs rencontrés par les directeurs d’écoles ?

74 % se plaignent de manquer de temps pour assurer correctement une telle fonction ; 72 % trouvent que la charge de travail imposée par l’administration est trop importante ; 60 % ont des difficultés à traiter la somme des courriers électroniques (54 % disent d’ailleurs que les TIC n’ont pas simplifié leur travail) ; 57 % éprouvent de grosses difficultés à gérer les équipes éducatives, PPRE, PAI, aides personnalisées, … ainsi que la charge de travail liée à des tâches annexes (représentants, visites médicales, …) ; 51 % supportent très mal d’être constamment dérangés pendant la classe.

Quels sont les aspects positifs de la direction d’école ?

54 % apprécient leurs missions d’organisation et d’animation de l’école ; Aucun directeur ni même aucun adjoint ne trouve valorisante la fonction de directeur d’école.

Quelles pourraient être les mesures qui contribueraient à améliorer la fonction ?

78 % voudraient bénéficier d’un temps de décharge d’une journée au moins pour tous les directeurs d’écoles, quel que soit le nombre de classes ; 60 % souhaiteraient une augmentation significative de l’indemnité de direction ; 57 % voudraient une création massive d’emplois publics de secrétaires de direction ; 51 % voudraient bénéficier d’une formation à la direction plus poussée et régulièrement mise à jour, ainsi que de moyens de remplacement régulièrement débloqués afin d’améliorer le travail en équipe. Le même pourcentage voudrait avoir la certitude du soutien de leur IEN, notamment en cas de problèmes. Un faible pourcentage (3%) plébiscite la création d’un lien de subordination hiérarchique entre adjoints et directeurs.

Le projet de création d’EPEP (Etablissements Publics d’Enseignement Primaire)

Les directeurs et leurs adjoints ont-ils pris connaissance de ce projet ?

- Oui, à 54 %

Pour autant, la moitié des collègues ne se sont pas exprimés sur la capacité ou non de ce projet à résoudre les problèmes spécifiques à la direction d’école. 18 collègues sur 19 ayant répondu à cette question apportent une réponse négative : les EPEP ne constituent pas une réponse satisfaisante aux difficultés rencontrées. Pourquoi, selon eux ?

Parce que les EPEP induisent une hiérarchisation forcément malsaine au sein des écoles (génératrice de conflits entre les directeurs d’EPEP et les enseignants) ; Parce que les directeurs se doivent d’être proches des personnes fréquentant leurs écoles (enseignants, élèves et parents), ce que ne permet pas la fonction de directeur d’EPEP (13 classes, pas forcément sur le même site) ; Parce que les EPEP éloigneraient l’école de ses missions fondamentales ; Parce que des dérives sont possibles, tant au niveau financier (recours au sponsoring) qu’au niveau juridique (responsabilités accrues).

Autres points questionnés

96 % pensent que la direction d’école ne concerne pas que les seuls directeurs ; 57 % ne veulent pas d’un statut particulier pour les directeurs d’écoles ; 98 % pensent que les directeurs d’écoles doivent obligatoirement être des enseignants ; 30 % pensent qu’une audience avec l’IA (voire aussi avec les IEN) sur la question de la direction d’école est nécessaire (24 % souhaiteraient également une grève administrative et 15 % une pétition).

EN CONCLUSION

Le SNUIPP 65 va donc transmettre les résultats de cette enquête à nos Inspecteurs et leur demander une audience, ou mieux un groupe de travail pour réfléchir et trouver des solutions satisfaisantes aux difficultés actuelles de la direction d’école.

PDF - 22.7 ko

Tableau problèmes direction école

PDF - 19.2 ko

Tableau aspects positifs direction école

PDF - 22.1 ko

Tableau mesures pour la direction d’école

PDF - 16.5 ko

Tableau TICE et direction d’école

PDF - 21 ko

Tableau questions diverses sur la direction d’école

 

2 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.