www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

22 octobre 2009

Pétition collectif 65 dont intersyndicale 65 sur difficulté scolaire et formation

Lors de la conférence pédagogique du mercredi 21 octobre à l’ECLA d’Aureilhan sur la difficulté scolaire, le Collectif Départemental de défense du service public d’éducation (dont l’intersyndicale SNUIPP 65, SE 65 et SGEN 65) a récolté 180 signatures de collègues en désaccord avec les réponses ministèrielles sur la question de la prise en charge des élèves en difficulté et de la formation continue.

En effet, le Ministère prétend nous donner en trois heures, voire six, dans l’année une formation pointue et exhaustive afin de nous permettre une prise en charge, dans nos classes, de la difficulté scolaire. Cette mesure n’est en fait qu’un effet d’annonce, un affichage médiatique, un cache-misère. Elle ne trompe personne et surtout pas les enseignants que nous sommes. Elle constitue une monumentale imposture à plusieurs titres. Voir la suite dans le document ci-dessous :

Pour signer la pétition, remplir les champs au bas cette page. Merci !!!

Descriptif :

Le Ministère prétend nous donner en trois heures, voire six, dans l’année une formation pointue et exhaustive afin de nous permettre une prise en charge, dans nos classes, de la difficulté scolaire.

Cette mesure n’est en fait qu’un effet d’annonce, un affichage médiatique, un cache-misère. Elle ne trompe personne et surtout pas les enseignants que nous sommes. Elle constitue une monumentale imposture à plusieurs titres.

- Imposture quand on connaît comme nous, les maîtres, la diversité et la complexité des formes et des causes de la difficulté scolaire…

- Imposture quand on connaît comme nous, les maîtres, la détresse des enfants qui ne peuvent plus être pris en charge par les enseignants des RASED…

- Imposture quand on connaît comme nous, les maîtres, le désarroi des familles

- Imposture quand on sait que le Plan de Formation Continue qui devrait constituer l’espace privilégié de réflexion sur la thématique de la difficulté scolaire se réduit chaque année comme peau de chagrin, phagocyté par des stages sans rapport avec la formation continue (liaisons école/collège, accompagnement des PET1 et PET2 en complément de leur formation initiale) et des stages répondant à de simples commandes ministérielles sans rapport avec les préoccupations prioritaires des enseignants (numérique rural, langues vivantes, histoire de l’art). Cette année, sur 165 journées de formation continue attribuées par le PDF, 19 sont directement consacrées à la prise en compte de la difficulté scolaire dans une classe généraliste (hors CLIS et SEGPA)…

- Imposture au regard de la suppression de 3000 postes de RASED sur 9000 au budget 2009 dont 9 pour les Hautes-Pyrénées supprimés depuis septembre….

- Imposture au regard des 13 500 postes d’enseignants supprimés au même budget dont 13 (postes RASED inclus) dans le 65 pour 60 élèves en plus…

- Imposture au regard des deux heures hebdomadaires d’enseignement supprimées à tous les élèves par décision présidentielle…

- Imposture au regard d’une aide personnalisée facultative pour les élèves et de stages pendant les vacances tout aussi facultatifs présentés comme une panacée face à la suppression massive des personnels spécialisés…

- Imposture enfin quand on sait déjà que le gouvernement prévoit pour la rentrée 2010 la suppression de 16 000 postes dans l’Education Nationale…

Trop, c’est trop ! La coupe est pleine !!!

D’autant plus pleine qu’on peut lire dans le rapport de l’Inspection Générale sur les réformes que « La modification fondamentale (liée aux réformes) réside dans l’implication personnelle des enseignants dans la prise en charge de la réussite de tous les élèves… »Ah bon, parce qu’avant, ça ne nous intéressait pas ???

Le caractère injurieux de ces propos ne peut échapper à personne.

Est-il écrit quelque part que le fonctionnaire a le devoir de se laisser calomnier sans ciller y compris par sa hiérarchie ?

Relevons la tête !

Ce gouvernement prétend régler les problèmes de l’école avec toujours moins de moyens, moins de formation et déployer des écrans de fumée médiatiques pour brouiller les pistes. Par cette déclaration et la pétition qui l’accompagne, nous montrons que nous ne sommes pas dupes et que nous exigeons un changement radical de la politique gouvernementale en matière d’Éducation.

Le Collectif départemental de défense du Service Public d’Education et le SNUipp 65, le Sgen-CFDT 65, le SE 65

Identifiants personnels

Lien hypertexte :

Si vous avez un site Web, vous pouvez l'indiquer ci-dessous

1337 Signatures

Date Nom Message
21 novembre
medespoir tunisie
21 novembre
cp esthetic
21 novembre
fitthis
21 novembre
pce
21 novembre
chirurgieplastest
21 novembre
visagestunisie
21 novembre
medespoir
15 novembre
jocker
15 novembre
emanuel
31 octobre
leh ladakh packages
25 octobre
jeewangarg
22 octobre
plombier ferney voltaire
22 octobre
seochirurgie@gmail.com
15 octobre
godinh
9 octobre
le Rebs

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 |...

 

121 visiteurs en ce moment

*Top

Attention notre siège ne se trouve pas à la Bourse du Travail mais dans l’enceinte de l’ancienne école Jules Ferry de Tarbes (cf plan ci-dessous)

PNG - 44.3 ko
où est le SNUipp.FSU65 ?

la rue André Breyer fait la jonction entre la rue des Cultivateurs et la rue Solférino.

- Notre adresse postale :

SNUipp.FSU65, ancienne école Jules FERRY, 7 rue André Breyer 65000 TARBES

ou

SNUipp 65 : BP 80055 65950 Tarbes Cedex 9

- téléphone : 05 62 34 90 54

- courriel : snu65@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.