www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

3 octobre 2008

Compte-rendu du CTP du 26 septembre 2008

Le SNUipp a demandé le document "carte des emplois" qui permet de suivre au plus près la dotation du département. L’IA nous le transmettra.

Point sur les mesures de rentrée

A la fin de l’année scolaire, il restait 0.5 poste budgétaire non affecté.

Entre le mois de juin et la rentrée, voici les mesures prises :

a- Luz maternelle : réouverture à titre provisoire, ouvert sur le moyen post E Arreau vacant à l’issue du 1 er mvt.

Le Snuiip65 interroge l’IA sur l’attribution d’un poste à TP alors que la fermeture a été suspendue par décision du tribunal administratif. L’IA considère que la fermture est effective. Il ne donne qu’un moyen provisoire !

b- La Barthe de Nest élem : ouverture ATP , sur le moyen poste E Lannemezan élem Baratgin vacant à l’issue du 1 er mvt

c- Tarbes Louise Michel mat : ouverture ATP, sur moyen récupéré sur les décharges d’IMF (quotité passant de 3/8 à 1/4)

d- 2 postes LVE itinérants sur les restes de temps partiel (postes à 1/4 ou à 1/2 temps des remplaçants non complétés)

e- 2 poste brigades Tarbes-Ouest et Vic Val d’Adour sur moyen temps partiel + 0.5 poste restant de l’année dernière

f- Poste E Maubourguet maintenu à disposition du réseau

g- Poste E Lannemezan maintenu à disposition du réseau.

Le SNUipp a alerté l’Inspecteur d’Académie sur des demandes d’ouverture et des situations à suivre pour la rentrée prochaine :

RPI Gardères Luquet, RPI Escondeaux Lescurry, Juillan élémentaire et maternelle, ZEP Tarbes maternelle, Orleix maternelle, Tournay élémentaire.

Le SNUipp a dénoncé la politique de l’Education Nationale sur les RASED :

*pas de proposition de formation

*pas de départ en stage de formation

*donc pas de personnels formés pour remplacer les départs

*résultat des postes vacants donc des fermetures de postes.

* plus la fermeture annoncée de 3000 postes de maîtres E et G à la rentrée prochaine.

Bilan : les élèves se retrouvent sans aide spécialisée et les collègues se retrouvent en difficulté pour traiter des difficultés des élèves et notamment celles relevant de l’option G.

Point sur le dispositif enfants du voyage à Ormeau -Figarol et le poste itinérant.

Les deux postes se complètent l’un s’adresse aux enfants du cycle 2 et l’autre pour les élèves de cycle 3.

Actuellement le poste itinérant fonctionne bien. Le poste fixe qui devait accueillir les enfants dans la classe sur des périodes déterminées n’ a reçu qu’un seul élève. Pourtant le bilan tiré de ce dispositif l’an dernier en mesure une efficacité sensible ..

Pour expliquer la désaffection de cette classe l’administration met en avant les arguments suivants :

Pour les parents :
- l’aspect provisoire de l’accueil dans la classe
- l’organisation des transports
- la séparation des lieux d’enseignement pour deux enfants d’une même fratrie.

Pour la SAGV :
- stigmatisation de la population des Gens Du Voyage.

Le SNUipp 65 constate que ce n’est pas au niveau pédagogique que le bât blesse mais au niveau des moyens….. La personne nommée sur le poste classe fonctionnera provisoirement comme itinérante cette année dans les mêmes conditions que l’autre poste (avec priorité pour les élèves de cycle 3).

Le SNUipp65 a demandé qu’un groupe de travail se réunisse pour réfléchir au fonctionnement de ce dispositif.

Mesures structurelles :

RPI Loubajac Poueyferré :

Loubajac 2 classe élémentaires et 1 classe maternelle

Poueyferré 1 classe élémentaire et 2 classes maternelles

Le Snuipp demande des précisions sur le fonctionnement et notamment celui des directeurs avec le souci d’avoir un étiquetage correct des postes lors du mouvement .

Situations particulières

L’IA nous a présenté la situation du poste itinérant option A rattaché à Lourdes le Béroï.

Ce poste était « gelé » à l’issue du mouvement 2005 .

Le Béroï , Lagarrigue et le centre référent du Dr Neter devaient réfléchir à la mise en place d’un dispositif en direction des enfants souffrant de trouble du langage. Dans l’attente, l’IA de l’époque avait décidé d’utiliser ce support pour en faire un brigade Bagnères. Lannée suivante le dispositif attendu n’était toujours pas conçu, la situation s’est donc reproduite et le poste « gelé » s’est retrouvé « noyé » dans les opérations de mouvementet et perdu pour Le Béroï.

Lors de ce CTP, l’IA a entériné une situation qui au départ était provisoire ,sans discussion . La situation de fait, était à ses yeux justifiée pour ne pas réinterroger la décision prise quelques années plus tôt.

Le SNUipp65 a dénoncé cette façon d’agir qui montre le peu d’attention que l’IA porte au paritarisme et acte la disparition d’un support spécialisé dans le 65. Le SNUipp 65 a voté contre cette mesure.

Postes de modulateur : le Snuipp65 demande qu’ils soient toujours nommés à titre définitif, l’IA aquiesce.

Postes G : le SNUipp 65 interroge l’IA sur la gestion de la pénurie des postes G dans le département. L’IA renvoie la responsabilité aux IEN.

Clis Tarbes Jean Moulin : Le SNUipp 65 demande que la situation de cette CLIS soit étudiée ; la cohabitation d’élèves atteints de troubles aussi divers posant quetion.

Les 2 heures :

* Voir déclaration préalable du SNUipp65

* Les enseignants du département bénéficiaient de 10 heures sur les 60 heures de soutien pour préparer et évaluer ce dispositif.

Les directeurs d’école non déchargé (1 à 3 classes) peuvent bénéficier de 10 heures de décharges. L’Inspecteur d’Académie s’y oppose en argumenatnt que ceux-ci ont déjà 10 heures de préparation comme les autres enseignants.

Ce n’est pas notre lecture de la circulaire ministérielle : le temps dégagé pour les directeurs est nécesaire pour la mise en place et le travail administratif lié au dispositif de soutien individualisé.

Animation pédgogique :

Une nouvelle fois on retrouve dans les animations pédagogiques des formations qui n’en sont pas, notamment celle sur base élève. Le Snuipp 65 s’élève contre ces attaques sur ce volet de la formation . En effet notre métier de conception s’apprend et tous les lieux qui oeuvrent dans ce sens doivent être renforcés, améliorés développés et non démantelés.

Contrats précaires :

voir déclaration préalable du SNUipp65

Le SNUipp 65 demande les affections de tous ces personnels. L’IA donne son accord.

Assistants d’Education

AVSi : 31 personnes pour 20 ETP (Equivalent Temps Plein ) Le SNUipp 65 demande s’il existe comme pour les enseignants des remplaçants. L’IA répond non. Le SNUipp 65 demande comment font les enseignants quand l’adulte qui doit assister l’enfant n’est pas là , pas de réponse. Le SNUipp 65 demande quels critères président pour le choix de l’encadrement de l’enfant. En effet à mission identique les personnes qui interviennent peuvent être des Assistants d’Education ou des Contrat d’Avenir ou des Contrats Aidés option ASEH ( Accompagnement Scolaires des Enfants Handicapés. L’IA répond toutes les demandes ne sont pas équivalentes et ne nécessitent pas la même attention. Le Snuipp65 dénonce cet état de fait et demande à l’IA comment et qui explique aux collègues et aux parents ce choix.

AVSco : 18 personnes pour 13.25 ETP

Réponse à confirmer pour les remplaçants

Contrats aidés : Contrat d’Avenir (26 h) et Contrat d’Aide à l’Emploi (20h)

93 écoles bénéficient d’un Assistant Administratif au Directeur d’Ecole ( 28 CAE et 56 CAV). Le SNUipp65 demande de vérifier l’adéquation des missions de ces personnels avec les missions sur le terrain. Le SNUipp65 demande d’envoyer un rappel aux écoles et aux personnels pour rappeler les textes. Le SNUipp65 demande s’il est normal que recrutées sur un m^me contrat les personnes n’aient pas la même durée de service effectif , 20h pour les CAE et 26 h pour les CAV. Le SNUipp65 demande le même traitement pour ces personnels c’est-à-dire respecter ces horaires. L’IA donne son accord.

Le SNUipp65 demande un point sur la formation :

- La convention d’accompagnement et de formation des salarié en contrat aidés (circulaire du 13 février 2008) est-elle en place sur l’Académie de Toulouse ?

- Départementalement qu’est-il prévu pour la formation ?

- Y-a-t-il une information prévue sur la VAE ?

A toutes ces questions : silence.

Cela en dit long sur l’attention que portent les hauts responsables de notre administration sur la situation de ces personnels précaires. Le seul but de ce dispositif est bien de faire chuter les chiffres du chômage.

 

3 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.