www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

Vous êtes actuellement : Archives  / année 2008 / 2009  / 2008-2009 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
27 juillet 2008

53% des français attachés aux services publics de proximité,

quitte à augmenter les impôts - Sondage Ifop

Sondage - 09/07/2008 Ce sondage a été réalisé par téléphone par l’Ifop auprès d’un échantillon de 1.003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

53 % des Français sont prêts à payer plus d’impôts pour conserver les services publics partout sur le territoire.

62 % des personnes interrogées approuvent le principe d’un dédommagement de la commune concernée par une fermeture.

Tels sont les principaux enseignements du sondage réalisé par l’Ifop pour acteurspublics et Ouest-France, publié le 8 juillet 2008 et commenté par Frédéric Dabi, directeur du département d’opinions et stratégie d’entreprise de l’Ifop.

44 % des sondés se disent cependant prêts à accepter la fermeture de certains services, au regard de l’ampleur du déficit de l’État.

Cet arbitrage, entre économies budgétaires et maintien des services publics de proximité, divise l’opinion.

- Selon le sexe et la génération Les tenants d’une conservation des services publics, quel qu’en soit le coût, se retrouvent principalement chez les femmes (60 % contre 47 % des hommes) et les catégories générationnelles intermédiaires (35-49 ans : 60 %, alors que, parmi les moins de 35 ans, on en compte 48 %).

Selon la sympathie partisane 2/3 des proches de la gauche se disent attachés au maintien de l’offre de services publics. 58 % des sympathisants de droite (65 % à l’UMP) placent le curseur sur la nécessité d’économies budgétaires.

Objectif perçu de la RGPP : économie budgétaire

En dépit des efforts de communication du gouvernement, la Révision générale des politiques publiques (RGPP) est majoritairement perçue comme ayant pour objectif de réaliser des économies budgétaires (80%).

Moins d’une personne interrogée sur cinq (19%) y voit une finalité d’amélioration de l’offre de services publics.

Cette proportion ne varie pas en fonction du lieu d’habitation : 81% des personnes issues de communes rurales estiment qu’il s’agit de "faire des économies budgétaires", un taux identique chez les habitants de l’agglomération parisienne.

En revanche, ils sont plus nombreux à le penser chez les moins de 35 ans (83%) que chez les plus de 35 ans (79%).

Pour en savoir plus Téléchargez la présentation des résultats du sondage de l’Ifop présentation PowerPoint

en cliquant ici

 

36 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.