www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

22 juillet 2008

Suppression du samedi matin

L’Association des Maires de France demande le report d’un an

Le président de l’Association des maires de France (AMF), Jacques Pélissard, a écrit au ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos, pour lui demander de reporter d’un an la suppression de l’école le samedi matin, en raison des "vives difficultés" que crée cette mesure "dans l’ensemble des communes".

Dans un courrier au ministre daté du 26 juin, dont l’AFP a eu copie, M. Pélissard (UMP) affirme que "les remontées du terrain" témoignent d’un "sentiment général de pagaille", qui est "générateur de beaucoup d’inquiétudes et de mécontentement pour les maires".

Selon le maire de Lons-le-Saunier, "les réunions de conseils d’écoles se déroulent sans que les incidences des divers choix (concernant l’organisation de la semaine scolaire) soient connues et étudiées, ni en termes organisationnels, ni en termes de temps de travail des personnels communaux attachés à l’école, ni en matière de coûts supplémentaires pour les communes".

En outre, souligne-t-il, "les écoles d’un même territoire proposent des schémas différents d’organisation de la semaine scolaire, sans tenir compte du périscolaire ou du transport scolaire".

Selon M. Pélissard, les municipalités, dont les représentants siègent dans les conseils d’écoles, ont d’autant plus de mal à faire valoir leur souci de cohérence que les différents acteurs scolaires ont souvent des "attentes" divergentes, auxquelles s’ajoutent, pour les enseignants, certaines "contraintes" comme celles liés à l’organisation de stages.

Enfin, le président de l’AMF affirme que certains inspecteurs d’académie refusent les dérogations permettant d’organiser la semaine scolaire sur 9 demi-journées, avec le mercredi matin, et non sur quatre jours, alors que cette possibilité est ouverte par la réforme.

"Le bureau de l’AMF, dans la diversité de ses sensibilités et des communes qu’il représente, réitère avec force la demande que je vous avais déjà faite en son nom en avril dernier, de reporter d’un an la mise en oeuvre de cette réforme", conclut M. Pélissard à l’adresse de M. Darcos.

 

17 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.