www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

23 octobre 2007

Compte-rendu de la CAPD du 23 octobre

Stages de formation continue, avancement.

Présents :

M. WUILLAMIER, Inspecteur d’Académie ; Mmes Hourmat, Meissonnier, Moari, et MM. Caillabet et Dupetit, IEN. Mmes Schiéres et Garlin, M. Margnac pour les services de l’inspection académique. Représentants du personnel : Boisseau Sylvain, Charles Hervé, Fochesato Martine, Martin Claude, Noguère Joëlle, Torres Pierre pour le SNUipp-FSU. Clément-Bollée Olivier, Mauriet Jean-Luc, Noilhan Marie-Andrée, Verdier Gilles pour le SGEN-CFDT. Rodriguez Jean pour le SE-UNSA

1 - formation continue

stage AGEEM : le SNUipp souligne le fait que la participation à un stage proposé dans le cadre de la formation continue soit subordonnée à l’adhésion à une association. L’I.A. indique qu’il s’agit d’une situation exceptionnelle et qu’il convient de considérer que le département met des moyens en appui de la préparation du congrès national de l’AGEEM.

Il est à noter la diminution constante des stages à candidatures individuelles alors même que l’offre de formation diminue chaque année par faute de moyens. Dans le même temps, la mise en place de critères supplémentaires vient se substituer à la seule règle du barème. Ainsi des stages ouverts à tous a priori, ont été attribués à des collègues ayant eu une journée de formation pédagogique sur le sujet l’année passée (cinéma, TFL). Le SNUipp dénonce cet état de fait.

Les stages maternelles font l’objet chaque année de nombreuses candidatures qui ne peuvent pas être satisfaites.

Les jours de décharge dévolus aux directeurs des écoles de 4 classes et attribués aux PE2 sont amputés de 9 jours pour cause de stage en responsabilité + 2 jours de formation pour les directeurs sur leur temps de décharge + 1 jour à la rentrée pour l jour destiné à l’accueil des PE à la rentrée. L’I.A. propose un groupe de travail pour trouver des solutions .

stages académiques : une fois de plus les représentants du personnel relèvent l’incohérence du dispositif qui déplace plusieurs personnes vers Toulouse en occasionnant des frais importants, plutôt que de faire déplacer l’intervenant dans le département. L’ I.A. souligne que les contraintes budgétaires sont premières dans la détermination du nombre des stagiaires (hébergement, transports).

Point sur base élèves : dans le 65, 103 écoles sont entrées dans le dispositif à ce jour L’I.A. s’est fixé comme objectif 100% des écoles à la rentrée 2009.

voir les stages à candidature individuelle

2 - Promotions

Le faible nombre d’instituteurs restant dans le département rend inadaptée la règle de l’avancement pour les collègue instituteurs ; certains étant tout seuls dans leur échelon ne peuvent, de ce fait, prétendre à aucune promotion. L’IA propose un groupe de travail sur cette question.

voir le barème des derniers promus

3 – Questions diverses posées par le SNUipp65

Le SNUipp demande un point sur les langues vivantes : le dispositif « postes fléchés » concerne 42 postes. 21 nouveaux PE ont été nommés cette année sur ces postes. Cela concerne 20 écoles. Les locuteurs natifs sont au nombre de 6, 5 intervenant pour une durée de 9 mois, 1 pendant 7 mois. 10 contractuels ( 5 équivalents temps pleins) interviennent sur 46 écoles. Dans 54 écoles, 66 PE procèdent à des échanges de service et il y a 4,5 équivalents temps pleins assurés par des maîtres itinérants. Dans le 65, il reste 3 écoles exclues du dispositif : Vier-Bordes, Termes Magnoac et Nistos. A la question sur les modalités de mise en place des échanges de service, l’IA répond qu’il ne s’agit pas d’obligation mais bien d’incitation. Il convient que les personnels nommés sur des postes fléchés obtenus au mouvement considèrent comme un contrat moral d’enseigner une langue vivante dans leur propre classe et dans une autre de l’école. L’IA propose de nous faire parvenir prochainement une présentation exhaustive de la couverture Langues Vivantes dans le département. Il précise que l’option retenue pour tous les collèges du département est celle du collège bi-langues (6 heures de langues dès la 6ème (3+3)).

Emplois de réadaptation (adaptation et reclassement) : L’IA considère que cette question doit se traiter au niveau académique. Il pense que les demandes risquent d’augmenter. Son seul pouvoir , au niveau départemental, c’est l’aménagement d’un poste de travail déjà existant.

Indemnités différentielles : 13 personnes ont été concernées par des trop perçus sur les 300 qui ont fait l’objet d’un réajustement de l’indemnité différentielle. Le SNUipp regrette qu’aucune modalité d’étalement des remboursements n’ait été proposée par l’administration ni par la trésorerie générale. A l’heure actuelle, seule l’Autonome de Solidarité a pris en compte la difficulté de certains de ces collègues.

Prestations sociales : Les enseignants peuvent prétendre à un certain nombre de prestations sociales ( cela a fait l’objet d’un article dans le dernier bulletin du SNUipp). Celles-ci sont listées sur le site du rectorat mais ne sont pas diffusées auprès des écoles. L’IA propose qu’une information soit faite par note et sur le site de l’inspection académique.

Bilan de santé : le SNUipp rappelle les obligations de l’Etat en matière de santé des personnels et dénonce ses carences dans ce domaine. En regard de cette obligation non assumée, nous posons la possibilité d’effectuer le bilan complet proposé par la CPAM tous les 4 ans. L’I.A. déclare qu’il est de sa responsabilité d’accorder des autorisations d’absence pour ce motif et qu’il les refusera, le choix d’une date étant possible pendant les congés scolaires.

Pour le SNUipp65, les représentants à la CAPD

 

16 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.