www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

Vous êtes actuellement : Année scolaire 2017-2018  / Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
22 janvier 2018

Carte scolaire : La mobilisation s’amplifie

Après la réussite de la mobilisation devant L’Inspection Académique le mercredi 17 janvier de 14H00 à 16H00 et les propos peu rassurants de l’Inspecteur d’académie, "l’amicale des écoles rurales" a appelé à une nouvelle mobilisation ralentissement ronds points samedi 20 janvier de 8H30 à 10H30 à Argelès et de 9H00 à 11H00 à Hèches. Une cinquantaine de personnes à Argelès et environ 70 à Hèches avec des élus, des parents d’élèves, des citoyens et des militants syndicaux qui se sont retrouvés pour distribuer des tracts et informer les automobilistes des dangers de fermetures de classes dans notre département, en particulier dans les territoires ruraux.

M L’IA n’a apporté aucune information lors de l’audience de mercredi qui comptait une vingtaine d’élus et deux représentants syndicaux du SNUIPP/FSU 65, syndicat majoritaire du premier degré, sinon que le nombre de fermeture serait moins important que les chiffres annoncés (entre -18 et -28). Il a aussi proposé aux élus une alternative tragique consistant à ce qu’ils s’associent avec lui pour gérer la pénurie ou bien qu’il prendrait seul ses responsabilités !

La dernière information à notre connaissance émanait du document de travail du Conseil technique académique qui proposait 11 fermetures sur notre territoire. Il devait se tenir jeudi 18 janvier à Toulouse mais a été boycotté par l’ensemble des organisations syndicales pour s’opposer à la ridicule dotation de 89 postes pour l’ensemble de l’académie. Si le document de travail proposant -11 postes s’avérait appliqué, y serait ajouté 4 à 7 postes pour le dédoublement des CP/CE1 en REP ce qui aboutirait à un chiffre de fermeture peu éloigné de ce que nous envisagions.

Lors de sa conférence en juillet 2017 au sénat dans le cadre de la conférence nationale des territoires, notre président de la République à dit : "Nous veillerons à ce que l’évolution des services publics en milieu rural ne conduise pas à l’augmentation de la fracture territoriale". Un peu après dans son discours il a ajouté : "Les territoires, en particulier ruraux, ne peuvent plus être la variable d’ajustement des économies".

Nous espérons que les rencontres des députés de notre département avec M l’Inspecteur d’académie vendredi 19 auront permis aux signataires du protocole d’action ruralité et au représentant des personnels de l’éducation nationale de notre département de réfléchir sur les propos de notre président.

Le SNUIPP/FSU 65 continue ses colloques dans l’ensemble du département. Un colloque des écoles rurales est prévu à Sere rustaing le vendredi 2 février 2018 à 19H00 mais nous prévoyons des réunions en écoles urbaines et péri urbaines sur les villes de notre département, car si l’on ne déshabille pas Pierre, ce sera Paul qui sera nu !

De son côté l’amicale des écoles rurales se réunit lundi soir pour un bilan et la mise en place de nouvelles actions. Bien sûr le collectif continue d’afficher des pancartes sur les écoles en danger, de faire circuler la pétition et d’assister aux colloques organisés par le SNUIPP/FSU.

L’amicale des écoles rurales et le SNUIPP/FSU 65, dans le moment symbolique de "Notre Dame des landes" s’inscrivent dans une logique de redynamisation des territoires ruraux par des choix agricoles qui sont en pleine évolution ainsi que des nouvelles formes de travail qui demandent un maintien de la totalité des postes sur notre département afin qu’il reste attractif pour l’installation de nouvelles populations.

La presse en parle :

La Dépêche

La Nouvelle République

 

9 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.