www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

Vous êtes actuellement : Archives  / année scolaire 2015 / 2016  / la FSU  / RESF 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
3 février 2015

"Bébé tigre" un film, un débat, pour s’interroger sur les demandeurs d’asile

texte de présentation du film "Bébé tigre"qui sera projeté au Parvis le 2 mars à 20h30.

RESF 65 sera présent pour répondre aux questions, apporter des éclairages sur les Mineurs isolés étrangers et plus largement sur les demandeurs d’asile.

Un dossier pédagogique complet est disponible ici : bébé tigre.pdf

Une interview avec le réalisateur : cyprien vial

JPEG - 104.7 ko

Bébé tigre raconte l’histoire d’un jeune pendjabi, Many, qui se retrouve pris dans un conflit de loyauté après son arrivée illégale sur le territoire français et sa prise en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance au titre de mineur isolé étranger.

Adolescent, à l’âge des premiers choix autonomes qui le construisent comme futur adulte, Many doit résoudre les antagonismes entre ses parents, qui attendent l’argent de son travail, et les institutions françaises, qui lui donnent accès à l’école et à de futures études.

Loin du film à thèse sur l’immigration et l’intégration, Bébé tigre suit le quotidien d’un adolescent qui rêve de poursuivre ses études, de vivre ses premières amours, de rendre ses parents fiers de lui. Il montre sans manichéisme les différents acteurs de cette histoire : Kamal, le passeur, chef d’entreprise qui emploie au noir des migrants irréguliers, est aussi un grand frère pour Many ; Patricia et son père, famille d’accueil généreuse de son affection, tiennent au plus près les comptes de l’argent versé par l’Aide sociale à l’Enfance.

Le réalisateur explore ainsi avec beaucoup de subtilité et de chaleur « les zones floues et les contradictions intrinsèques à la nature humaine », parmi lesquelles Many doit trouver sa voie.

Le film peut donc être un support pour les programmes d’Éducation civique et de Géographie des classes de 6ème et 4ème, notamment dans le cadre des chapitres sur les mobilités humaines, les droits des mineurs ou le droit à l’éducation. Au-delà, il permet aussi de questionner tous les collégiens et lycéens sur l’adolescence, ses contraintes, ses difficultés, mais aussi ses potentialités, enfin sur l’Autre.

Cyprien Vial, dont c’est le premier long métrage, s’est longuement documenté sur les mineurs isolés étrangers.

Son envie première était aussi de prolonger l’aventure d’ateliers cinéma menés dans un collège ZEP de Pantin.

Cette expérience irrigue le film : dans le cadre du récit tout d’abord, puisque les collégiens participent à un tournage dont ils sont les héros, ce qui permet de mesurer le chemin parcouru par Many ; mais aussi dans la manière de filmer. Les cadres serrés sur les visages, les ellipses, les raccords cut qui enchaînent les plans et les séquences, en évacuant les respirations et les entre-deux spatiaux et temporels, impriment au film un rythme rapide. En nous faisant partager le point de vue subjectif de Many, le film plonge le spectateur dans son urgence à prendre la vie à pleine main, dans les tensions qui l’animent. Les seules pauses sont alors celles, mentales, du héros, rendues possibles par l’école, les adultes autour de lui, ou par sa relation amoureuse avec Élisabeth.

Nous invitons tous les enseignants à organiser une séance spéciale pour leurs classes en accord avec le Parvis, ou bien inciter les élèves à assister à la séance tous publics du lundi 2 mars à 20h30.

La projection de Bébé Tigre, film mêlant documentaire et fiction, sera l’occasion de s’interroger sur la situation des mineurs isolés étrangers, et plus largement des demandeurs d’asile et des « sans papiers », en France et dans notre département.

Des militants du Réseau Éducation Sans Frontières (RESF 65) pourront répondre aux questions, apporter des éclairages sur ces migrants et sur leur vécu, et des éléments de clarification, d’information sur l’engagement de la France comme terre d’asile, à l’encontre des discours xénophobes en vogue.

- N’hésitez pas à contacter RESF65 pour toute demande d’intervention : resf65@no-log.org


- affiche et texte en pdf joints pour impression et diffusion.

 

9 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.