www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

12 novembre 2014

grève le jeudi 20 novembre 2014

les motifs de cet appel à la grève. La déclaration d’intention (à adresser à la DIPER avant le lundi 17 novembre à minuit) et un modèle de lettre aux parents.

La France est riche, et les dépenses de l’Etat sont autant d’investissements indispensables au bon fonctionnement de notre société. Les Services Publics doivent pouvoir jouer tout leur rôle dans la relance de l’activité économique de notre pays, mais aussi dans la lutte contre les inégalités et pour préparer l’avenir.

Le 18 novembre, les fédérations de fonctionnaires interpelleront les élus ( députés, sénateurs) sur les salaires et le budget.

La FSU, avec tous ses syndicats, a décidé d’organiser une semaine d’action nationale du 17 au 22 novembre pour mettre en lumière la situation du Service Public de l’EN.

Les conditions de travail des personnels et les conditions d’enseignement offertes aux élèves se dégradent d’année en année, nos salaires stagnent, notre pouvoir d’achat recule et le projet de budget examiné en ce moment au parlement ne permettra pas d’améliorer la situation.

Comme les années précédentes, le SNUipp-FSU65 considère qu’il est nécessaire de réorienter les choix politiques et financiers suivis par le gouvernement. C’est la mobilisation du plus grand nombre qui permettra d’infléchir cette ligne et de faire entendre aux parlementaires que nous ne pouvons continuer dans cette voie. L’an passé nous vous avions appelés à vous mobiliser sur ces questions le 5 décembre.

C’est pourquoi, le SNUipp-FSU65 a décidé :
- d’organiser une Réunion d’Information Syndicale le mercredi 19 novembre de 15h à 18h dans ses locaux
- d’appeler les personnels du 1er degré à faire grève, le jeudi 20 novembre, dans le cadre académique

- Pour un autre budget pour l’Ecole (postes, salaires),
- Pour de meilleures conditions de travail (revoir la réforme des rythmes, restaurer un climat de confiance et les droits des personnels).

Le gouvernement présente un projet de budget 2015 actant 50 milliards d’euros de réductions de dépenses publiques et sociales d’ici 2017, dont 21 milliards dès l’année prochaine.

L’État et ses agences contribueraient à hauteur de 7,7 milliards d’euros, la Sécurité sociale à hauteur de 9,6 milliards d’euros et les collectivités territoriales pour 3,7 milliards d’euros.

Au sein de la Fonction publique, le gel du point d’indice se poursuit, l’enveloppe pour les mesures catégorielles se réduit fortement et plus de 1 200 emplois seront supprimés.

L’Etat économisera ainsi 1,4 milliard d’euros au détriment de ses fonctionnaires et du service public. Ce plan d’austérité sans précédent est à mettre en regard des allègements fiscaux et sociaux accordés aux entreprises, pour plus de 40 milliards d’euros, via le pacte de responsabilité et le crédit d’impôt CICE, dont la FSU exige l’annulation. 

Les conséquences de cette situation sur le premier degré ne sont pas acceptables. Nous appelons les enseignant-e-s du département à se mettre en grève le 20 novembre pour une dotation en postes permettant : 
- L’abaissement des seuils et des effectifs dans les classes
- Une mise en œuvre de l’Education prioritaire à la hauteur des besoins.
- La restauration des RASED
- La scolarisation des TPS pour lutter contre les inégalités scolaires qui découlent des inégalités sociales, économiques et culturelles
- Une véritable formation continue
- D’affecter des moyens de remplacement à la hauteur des besoins
- Une véritable formation initiale de qualité avec un stage ne dépassant pas le 1/3 temps et aucune exigence supplémentaire pour la titularisation que ce qui était prévu au concours rénové 2014. 
- D’avoir les moyens de l’inclusion des élèves en situation de handicap

Par ailleurs, la généralisation de la réforme des rythmes scolaires ne clôt pas le débat sur la question.

Nous maintenons notre revendication de retrait et de réécriture de cette réforme, facteur d’accroissement des inégalités territoriales et de dégradations des conditions de travail des enseignant-e-s. 

 

58 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.