www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

28 mai 2014

étude de la DEPP sur l’évaluation des acquis à l’entrée du CE2 : réaction du SNUipp-FSU

Vous trouverez en pdf joint le communiqué de presse du SNUipp-FSU en date du 27 mai 2014, en réaction à l’évaluation de la DEPP sur le niveau des acquis des élèves en début de CE2.

Si c’est la DEPP qui le dit …

On finira peut-être par accepter de prendre en compte la parole des enseignants !

Depuis de longues années, nos collègues ne cessent de déplorer la mise en œuvre de séquences d’enseignement fondées sur des acquisitions mécaniques et systématisées.

Evidemment, il est plus facile pour le système d’évaluer ce type de connaissances que des savoirs transversaux basés sur la compréhension de ce que l’on veut obtenir et de ce qu’il faut faire pour y parvenir.

Les chemins détournés, ne sont pas forcément les plus longs … mais ils ne permettent pas de cocher les cases des grilles d’évaluation. Et c’est bien leur plus gros défaut.

Quand allons-nous revenir à la raison et cesser de réduire nos élèves à des cerveaux formatés pour des réponses binaires ?

Le saucissonnage des savoirs en compétences de base, ou compétences socle, laisse sur le bord du chemin, quand il ne les conduit pas à la révolte, tous les enfants qui ne peuvent exercer leur intelligence pour accéder au savoir.

Continuer à priver les élèves de leurs outils intrinsèques pour les obliger à adopter les "attendus de l’école" dont ils peuvent être fort éloignés, c’est exercer une violence sociale et institutionnelle dont beaucoup d’entre eux n’auront aucune chance de pouvoir la dépasser.

Qu’adviendra-t-il alors d’une société qui fait de la contrainte dès le plus jeune âge, le mode d’éducation privilégié ?

Il ne s’agit pas ici de prôner le "tout liberté", ou le "tout est permis". Il s’agit de remettre chaque chose à sa place. On exerce d’abord son intelligence, sa curiosité, sa sensibilité, et ensuite on utilise ces capacités "larges et ouvertes" pour s’approcher du détail et du spécifique.

Donner une perceuse à quelqu’un qui ne sait pas qu’il veut faire un trou, c’est comme donner un couteau à une poule. Il la regardera, il l’ignorera, s’en effraiera ou se blessera … En supposant qu’il sache déjà à quoi sert une perceuse.

 

24 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.