www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

Dans la même rubrique

19 février 2014

l’acte III de la décentralisation et le Service Public

Après la RGPP, voici la MAP : quelles conséquences pour la vie des communes et pour les citoyens ? Les mesures de réduction des dépenses publiques, les directives européennes d’ouverture des marchés à la concurrence font craindre le pire quant au devenir de nos services publics.

Quelle démocratie ? Quels services publics ?

Sujets dont nous vous invitons à venir débattre le

Jeudi 20 février 2014 à 20h30 à la Bourse du Travail de Tarbes.

Réunion/Débat animée par

Jean-Michel DREVON

Syndicaliste, animateur des États Généraux du Service Public

Bourse du Travail de Tarbes jeudi 20 février à 20h30

Communes, départements, régions, ce maillage du territoire de la République est relégué au second plan, condamné aux miettes que laisseront la douzaine de métropoles qui doivent maintenant structurer le pays. Ces métropoles constituent l’ossature et la première partie de l’acte III de la décentralisation, adopté par l’Assemblée Nationale le 19 décembre 2013, sa promulgation est annoncée pour ce mois de février.

Ces métropoles seront les partenaires privilégiés des multinationales et de la finance spéculative et par conséquent les leviers d’une organisation du territoire basée sur la concurrence, le moins disant social et fiscal, les inégalités, et d’une citoyenneté reléguée aux apparences. La construction de l’Europe libérale en donne une image d’autant plus nette que là encore c’est cette Europe qui pousse à la mise en concurrence des territoires et à la marginalisation du citoyen.

Le Service Public, et cela explique qu’il ait déjà été mis à mal, relève d’une toute autre logique : il s’agit d’assurer l’égalité de tous à l’accès aux biens communs que sont l’éducation, la santé, l’eau, l’énergie, le transport, un environnement de qualité … A l’opposé du dogme libéral, ces biens communs doivent donc échapper aux lois du marché, relever du débat public, de décisions politiques. En bénéficiant d’un financement public (partiel ou total), le Service Public est un élément essentiel d’une fiscalité redistributive, c’est-à-dire qui tend à combattre les inégalités.

Concurrence et aggravation des inégalités d’un côté, solidarité et citoyenneté de l’autre, rien d’étonnant que les institutions libérales, dont celles qui seront mises en place par cet acte III de la décentralisation dans un contexte de désengagement financier de l’État, soient des machines de guerre contre le Service Public.

C’est à ce lien entre citoyenneté, organisation du territoire et Services Publics que sera consacré la soirée organisée par Convergence 65 , animée par Jean Michel Drevon, syndicaliste, animateur des États Généraux du Service Public.

 

30 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.