www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

23 septembre 2013

Rythmes scolaires : parents remontés à Ambroise-Paré

23 septembre
- Article La Nouvelle République d’Indre-et-Loire

Rythmes scolaires : parents remontés à Ambroise-Paré

Ce qu’ils craignaient s’est, selon eux, réalisé. La mise en place de l’aménagement des rythmes scolaires est “ un grand bazar ”.

Ils ne représentent peut-être pas l’ensemble des parents d’Ambroise-Paré, mais affirment qu’ils sont nombreux à penser comme eux. Julie est maman de trois enfants de 8, 6 et 3 ans ; ceux de Marie-Christine ont 10, 8 et 6 ans, et Yann a deux bouts de chou de 6 et 3 ans. « Nous ne sommes pas foncièrement contre cette réforme, mais nous avons alerté très en amont la mairie sur certains problèmes et, aujourd’hui, il se passe exactement ce que nous avions envisagé », expliquent les trois parents.

" Les enfants perdent la notion du temps "

Ils estiment que les aménagements des rythmes scolaires (ARS) provoquent depuis la rentrée une grande pagaille. « On ne sait rien des activités réellement prévues dans ce cadre. Jusqu’à présent, cela ressemble plus à de la simple garderie. On a entendu parler de jeux de ballon et de dessin, mais rien de plus. On demande aux parents de signer des autorisations de sortie, mais pour faire quoi et avec qui  ? » D’autre part, ces parents auraient trouvé normal et nécessaire de rencontrer les intervenants recrutés par la ville et qui vont encadrer ces activités hors temps scolaire.

« La Ville dit travailler depuis un an sur cet ARS et, après deux semaines d’école, rien ne semble calé, c’est inquiétant. » Plus grave selon eux, « les enfants perdent la notion du temps et ne s’y retrouvent plus avec les horaires de sortie qui se multiplient. Seule certitude, les " jours longs " où ils rentrent à 8 h 30 et finissent à 16 h 15 ». Et les trois parents de prendre un exemple  : « Les petites sections de maternelle finissent à 15 h 15 les jours d’ARS, tout comme les moyennes et les grandes qui font APC (aide pédagogique complémentaire)  ; quand aux grandes qui ne font ni ARS, ni APC, elles sortent à 14 h 45. » Résultat, les petits voient des parents venir chercher leurs enfants, mais ne voient pas leurs propres parents qui arriveront plus tard et s’inquiètent… « Il y a même eu une petite fille, en raison de la multiplication des heures de sortie, qui a quitté l’école toute seule pour rentrer chez elle  ! »

Les parents soulèvent aussi d’autres problèmes. Il semble qu’un enfant, même inscrit par ses parents en ARS, puisse refuser l’activité. « Qui, dans ces conditions, prend en charge cet élève et en est responsable, alors que l’on n’est plus sur le temps scolaire et que les enseignants ne sont plus obligatoirement sur place  ? »

Enfin, pêle-mêle, ces parents s’insurgent contre la multiplication des formulaires à remplir chaque jour  ; s’inquiètent pour le fonctionnement du centre de loisirs le mercredi avec l’arrivée en même temps de nombreux enfants avec leur cartable  ; estiment que l’ARS va compliquer l’utilisation des salles de classes  ; pensent aussi que cela aura un impact sur le fonctionnement des associations locales… Et Marie-Christine de conclure  : « Déjà le jour de la rentrée a été un véritable fiasco  ! »

 

36 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.