www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

30 septembre 2013

RENTREE 2013 : L’OPINION DES FRANCAIS SUR L’ECOLE

16 septembre

RENTREE 2013 : L’OPINION DES FRANCAIS SUR L’ECOLE

Comment les Français perçoivent-ils l’école primaire, quelles sont leurs priorités et leurs attentes vis à vis d’elle à cette rentrée ? À la demande du SNUipp-FSU, l’institut de sondage Harris Interactive a mené l’enquête*.

Quand on les interroge sur leurs principaux sujets de préoccupation, les Français, sans surprise, placent l’emploi nettement en tête. C’est une priorité pour 47% d’entre eux, en hausse de deux points par rapport à 2012, qui est évidemment à mettre en relation avec la situation toujours préoccupante du chômage. L’éducation et l’école quant à elles, restent le deuxième sujet le plus important pour un quart des personnes interrogées et devancent toujours d’autres dossiers qui mobilisent le débat public tels que le pouvoir d’achat (24%), ou les retraites (20%). Loin derrière et leur paraissant plus secondaires, viennent la sécurité, pour un français sur dix, ou l’immigration (7%). S’agissant plus en détail de l’école primaire et de son fonctionnement, (voir graphique ci-contre) le satisfecit reste très majoritaire par rapport aux résultats de la précédente enquête. Le regard porté sur la maternelle est tout particulièrement positif, 79% des Français estimant qu’elle fonctionne bien, un chiffre qui culmine à 95% chez les parents d’enfants scolarisés en zone d’éducation prioritaire. Le jugement est néanmoins plus nuancé s’agissant de l’école élémentaire, même s’il est positif pour 68% des personnes interrogées, quatre points de mieux qu’en 2012. Il reste toutefois négatif pour 25% des sondés. Des priorités qui évoluent peu

Comme ces dernières années, la discipline et l’autorité mais aussi l’aide aux élèves en grande difficulté constituent les sujets prioritaires pour l’école aux yeux respectivement de 57% (en baisse de trois points) et de 51% (plus un point) des Français. La formation des enseignants est elle aussi citée de façon non négligeable, à 44%, ainsi que la lutte contre les inégalités entre les écoles en termes d’équipements et de fournitures (37%). Les rythmes scolaires quant à eux - et en cela l’opinion publique rejoint celle des enseignants des écoles - n’arrivent qu’en fin de liste des sujets prioritaires avec 26% des français qui les estiment importants. À contrario et dans les années qui viennent, 55% des personnes interrogées jugent nécessaire, pour faire évoluer l’école, de mettre l’accent sur la baisse du nombre d’élèves par classe. Autre mesure à prendre pour près d’un Français sur deux (49%), « assurer un suivi individualisé des élèves en difficulté ». Viennent ensuite « le développement du travail en petit groupe » (39%), « donner plus de moyens aux écoles qui concentrent les difficultés scolaires » (31%), devant le « plus de maîtres que de classes » pointé par 23% des sondés, en progression significative de cinq points.

*Enquête réalisée par téléphone sur un échantillon de 1009 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliquées aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie professionnelle et région d’habitation.

 

46 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.