www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

8 juin 2013

la vérité sur l’ouverture de discussions sur la direction d’école.

Le SNUipp vient d’interpeller fermement le ministre.

Voici, toute la vérité à communiquer aux collègues :

- Le ministre vient de nous informer qu’il souhaitait laisser passer le congrès du SNUipp pour débuter les discussions et préciser le calendrier.

- Sur le contenu, le ministère est beaucoup plus prudent. Seules « les missions des directeurs » sont officiellement évoquées. Pour le reste (aide administrative, formation, revalorisation, temps de décharge,…), le ministère ne souhaite prendre aucun engagement à cette heure. Et pour cause, ces sujets pourtant essentiels pour reconnaître et améliorer le travail des directeurs au service du fonctionnement de l’école, nécessitent des lignes budgétaires qui n’existent pas pour l’instant.

L’augmentation du temps de décharge demandé par le SNUipp réclame des postes à prendre dans le budget 2014.

Une solide formation de qualité implique des moyens de remplacement non garantis à ce jour.

Un vrai métier d’aide administrative (à ce jour, seulement 5 000 écoles en bénéficient sur 48 000) demande la création d’emplois statutaires et pérennes qui ne sont absolument pas programmés et donc financés à ce jour.

Une légitime revalorisation de la fonction nécessite un fond « catégoriel ». Or, celui-ci est entièrement programmé pour les nécessaires mesures inscrites dans le protocole « mesures catégorielles » au rang desquelles figurent la création d’une indemnité et l’élargissement du taux d’accès à la hors-classe pour les PE. (Sur ce dernier point, les discussions devraient débuter le 21 juin en multilatéral).

Le SNUipp-FSU ne fait pas dans l’effet d’annonce. Il joue la carte vérité. Il ne s’agit pas de « vendre du rêve » aux collègues directeurs. Des évolutions concrètes sont indispensables mais rien ne s’obtiendra par un claquement de doigts.

Le SNUipp-FSU se rendra aux discussions sur la direction d’école et n’esquivera aucun sujet. Il mettra sur la table toutes ses exigences sans exclusive. Ce dossier en souffrance depuis trop longtemps ne pourra accoucher d’une souris. Il doit déboucher sur des avancées concrètes. Directrices et directeurs attendent depuis trop longtemps.

 

14 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.