www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

14 février 2013

Terra Nova, les Rased et l’aide aux élèves en difficulté

Le Think tank Terra Nova propose de confier aux collectivités locales le soin de constituer de nouveaux réseaux d’aide s’appuyant sur les spécialistes médicaux libéraux. Un projet mal accueilli par les enseignants spécialisés des Rased…

Comment aider les enfants atteints de "dys" (dyslexie, dysphasie, dyscalculie etc.) à réussir leur scolarité ?

Selon Terra Nova les élèves à besoins éducatifs particuliers représentent environ 11% des jeunes. Près de 50 000 enfants dyslexiques entrent en CP chaque année .

Or ces dernières années le réseau des centres médicaux psycho-pédagogiques (CMPP) et ceux des Rased ont été mis à mal par les restrictions budgétaires. Un tiers des Rased ont disparu. Il faut donc reconstruire des réseaux capables d’apporter des soins aux enfants.

Terra Nova recommande de créer " un réseau d’acteurs, de professionnels des secteurs médical, social, éducatif afin de construire et de garantir pour chaque enfant, chaque famille concernée, et en particulier les plus démunies, une réponse coordonnée, prise en charge par la puissance publique".

Du coup on "redéfinirait les missions des Rased". Interrogé par le Café, l’auteur de l’étude estime qu’il faut garder les maitres psychologues pour faire les diagnostics des élèves et transformer les autres Rased, "qui ont un réel problème de compétences" en "orthopédagogues", des orthophonistes au service des enfants dys.

Cette vision de la difficulté scolaire est rejetée par les enseignants des Rased qui dénoncent une "médicalisation" de la difficulté scolaire. Il est vrai que pour l’auteur de l’étude, celle-ci résulte "principalement" de facteurs médicaux. L’aspect social et la dimension scolaire passent au second plan.

Ainsi pour la Fnaren, une association de maîtres des Rased interrogée par le Café, " même si elle se retrouve sur un certain nombre de propositions avancées dans ce texte, elle s’interroge fortement sur la prévalence de certains termes employés : « troubles », « dépister » « corriger » « expertiser » et s’inquiète sur la place que les approches qu’ils recouvrent vont prendre dans l’aide à la grande difficulté scolaire.

En effet, le seul modèle de réponse cité en exemple est celui que mettent en œuvre nos voisins d’Outre- Atlantique dans le cadre de « programmes » adaptés bâtis sur les apports de la psychologie cognitivo-comportementale".

Pour la Fnaren, "la rééducation, fruit d’une réflexion menée depuis plus de soixante ans par des professionnels et des spécialistes des sciences humaines, puise aux sources de la pédagogie, de différents courants de la psychologie, de la sociologie, de la psychanalyse et de la philosophie : elle inscrit sa filiation dans la culture humaniste".

La Fnaren est d’autant plus réactive que c’est en ce moment que se joue l’avenir des 10 000 enseignants des Rased. Un rapport commandé à l’Inspection générale est attendue en juin et un pré rapport ce mois-ci.

François Jarraud

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/02/12022013Article634962490605977474.aspx

- lire le rapport de Terra Nova en cliquant ici : http://www.tnova.fr/note/refonder-laide-aux-l-ves-en-grande-difficult-scolaire

- à propos de Terra Nova :

DIRECTION

La direction de Terra Nova est assurée par le président de Terra Nova, François Chérèque, qui forme un duo avec Juliette Méadel, directrice générale.

Le bureau, qui se réunit de manière hebdomadaire, assure également le suivi et la gestion de l’association.

Le conseil d’administration de Terra Nova réunit vingt-trois administrateurs.

La direction détermine la politique générale de Terra Nova et prend les décisions nécessaires à sa mise en œuvre.

PRESENTATION

Terra Nova est un think tank progressiste indépendant ayant pour but de produire et diffuser des solutions politiques innovantes, en France et en Europe.

Les trois objectifs prioritaires de la fondation :

Favoriser la rénovation intellectuelle de la social-démocratie

Elle veut contribuer à la refondation de la « matrice idéologique » de la gauche progressiste et à la promotion de ses idéaux. Produire de l’expertise et des solutions politiques opérationnelles

Elle veut formuler des propositions concrètes au profit des leaders politiques, des élus nationaux et locaux ainsi que de tous ceux qui mettent en œuvre des politiques publiques. Inscrire son action dans un réseau européen et international de think tanks progressistes

Elle veut s’inspirer des réussites et des bonnes pratiques de nos partenaires européens, participer à l’influence intellectuelle de la France en Europe et contribuer à faire émerger une doctrine progressiste européenne.

Plus généralement, Terra Nova contribue à l’animation du débat démocratique, à la vie des idées, à la recherche et à l’amélioration des politiques publiques. Elle popularise les idées politiques et les grands enjeux du monde contemporain.

 

12 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.