www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

Vous êtes actuellement : Archives  / année 2011 / 2012  / la FSU  / RESF 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
9 février 2012

RESF 65 : encore des parrainages en 2012


- Le samedi 11 février, à la mairie de Bernac-Dessus (à 15h, exceptionnellement), 9 enfants de familles de demandeurs d’asile seront parrainés par des militants ou de « simples » citoyens, qui s’engagent à les accompagner face à l’enfer que leur inflige le gouvernement. Après 6 ans d’activité intense, nous avons encore besoin de cette implication, et de ce symbole fort de lutte face à l’inhumanité institutionnalisée.

- Les derniers mois ont été particulièrement éprouvants pour notre réseau, pour la Cimade qui accompagne les demandeurs d’asile dans leurs démarches et procédures, et surtout, évidemment, pour les familles elles-mêmes. Entre août et octobre, 5 arrestations ont en effet eu lieu à Tarbes, dans des conditions intolérables : un père de famille a été cueilli devant l’école de ses enfants, un jeune marié a été menotté en pleine rue en sortant de la Préfecture, alors qu’il venait de verser à son dossier les documents attestant de la cérémonie célébrée deux jours auparavant… Nos autorités font dans le tact, dans la classe, dans l’humanité.

- Pire encore : alors que nous avions réussi jusque là à empêcher les expulsions, au prix de combats acharnés, parfois jusque dans l’aéroport, deux expulsions ont été menées à leur terme : un étudiant inoffensif, tout d’abord, lui aussi menotté en pleine rue, pourtant hébergé et soutenu par son oncle et sa tante, eux pourtant régularisés et travaillant dans notre département ; le père de famille cité plus haut a, de même, été renvoyé dans son pays d’origine dont il avait fui les persécutions, après une première tentative mise en échec à l’aéroport. Son épouse et leurs enfants se cachent toujours, traumatisés, aux abois, soutenus par notre réseau et leurs marraines et parrains.

- Enfin, nous avons, en octobre, compris cette frénésie : le Préfet allait changer, le sortant devait donc peaufiner son score pour parfaire sa carrière. Quoi de mieux, dès lors, que des familles démunies, vulnérables, tellement faciles à traquer ?

- L’installation du nouveau Préfet a donné lieu, en janvier, à une entrevue entre une délégation de RESF 65 et la secrétaire générale de la Préfecture, accompagnée du chef du service des étrangers, aucun Préfet n’ayant à ce jour daigné nous rencontrer, agitateurs pouilleux et irresponsables que nous sommes. L’échange a dès lors été principalement technique, la politique en cours n’étant pour nos interlocuteurs ni négociable, ni même discutable, et nous avons essentiellement traité des situations les plus préoccupantes, ou les plus emblématiques. Nous attendons encore les réponses concrètes qui nous ont été promises…

- Bref, période électorale ou pas, la vigilance et la mobilisation de notre réseau, et des citoyen(ne)s demeure nécessaire, vitale même pour ces familles et leurs enfants, que nous voulons voir grandir ici. Laurent Rougé pour RESF 65

 

10 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.