www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 65

Documents joints


  • communiqué de presse collectif national RASED
    PDF - 23.2 ko
    Télécharger

  • rapport parlementaire RASED
    PDF - 298.2 ko
    Télécharger
19 novembre 2011

RASED : relancer les actions

Le Collectif RASED, réuni le 9 novembre dernier, a publié un communiqué de presse afin de lancer de nouvelles actions et de relancer le débat public sur les aides spécialisées encore plus menacées avec les annonces de suppressions de postes à la rentrée 2012.

Le Collectif RASED, réuni le 9 novembre dernier, a publié un communiqué de presse afin d’affirmer la nécessité absolue de poursuivre la campagne d’opinion pour la défense – et le développement- des RASED tout en l’insérant dans le cadre général des batailles de carte scolaire.

De fait, l’annonce de la suppression de 5700 postes met de nouveau les RASED dans la cible tout comme les intervenants en langues, les conseillers pédagogiques ou encore les remplaçants. Alors que le ministre de l’éducation nationale et le président de la république s’étaient engagés à préserver le primaire en ne fermant pas de classes, tout va dans le sens d’une augmentation des effectifs dans les classes et de la suppression de postes dits "non classe". De plus, du côté des RASED, la quasi absence de départs en stage de formation risque de les conduire de manière plus pernicieuse vers l’extinction.

Un rapport qui juge positivement les RASED !

Lors de la préparation du budget, dans la partie "enseignement scolaire" du projet de loi de finances 2012, un rapport parlementaire sur le devenir des RASED a été élaboré par les députés Xavier Breton et Gérard Gaudron. Ces derniers ont d’ailleurs reçu à cette occasion le SNUipp, ainsi que les autres organisations syndicales et les associations professionnelles. _ Ce rapport recense trois scenarii (mise en extinction des RASED, fusion des options, sédentarisation des maîtres E avec regroupement des maîtres G), mais élimine le premier, car il juge les RASED utiles et trouve inacceptable leur disparition. C’est un point d’appui non négligeable.

De nouvelles actions

Il s’agit aujourd’hui de relancer le débat public sur les aides spécialisées au plus près des écoles et dans les départements, notamment en poursuivant le travail de sensibilisation des élus en cette période de vote budgétaire (motions d’écoles, lettres, rencontres). De même, la diffusion du film de la FNAREN « Un parmi les autres », qui illustre le travail des aides spécialisées, peut offrir l’occasion de rassemblement et d’information des parents, des enseignants et de tous les citoyens intéressés. Enfin le Collectif fait une nouvelle demande d’audience au ministre de l’Education nationale pour l’interpeller sur ses intentions réelles concernant les RASED.

en pdf joints :
- le communiqué de presse du collectif national RASED
- le rapport parlementaire dont voici le sommaire :

Pages INTRODUCTION……………………………………………………………………….5

I.- UN BUDGET QUI PRÉVOIT LA SUPPRESSION DE 14 000 POSTES….7

II.- QUEL AVENIR POUR LES RÉSEAUX SPÉCIALISÉS DANS LA PRISE EN CHARGE DE LA GRANDE DIFFICULTÉ SCOLAIRE ?………………………. 11

A. VINGT ANNÉES D’INTERVENTIONS AU SERVICE DES ÉLÈVES DÉLICATES À ÉVALUER………………………………………………………………………….. 12

1. Une grande difficulté scolaire « multifactorielle »…………………… 12

2. Des réseaux plus efficaces que leurs prédécesseurs mais dont le positionnement et le pilotage sont problématiques ……………………13

3. Des réseaux affectés par de récentes contraintes budgétaires et évolutions de fond………………………………………………………………. 19

a) Une mise en route de l’aide personnalisée déstabilisante pour les réseaux ……. 20

b) Une clarification apportée par la circulaire de 2009 qui reste incomplète …….. 21

c) Un redéploiement des enseignants spécialisés mal vécu…………24

4. De fortes inquiétudes concernant la pérennité des réseaux que le budget 2012 devrait accentuer …………………………………………….. 29

B. LES PISTES D’ÉVOLUTION ENVISAGEABLES …………………………. 31

1. Un scénario d’extinction qui ne serait pas acceptable…………… 31

2. Deux scénarios en phase avec le traitement prioritaire de la grande difficulté scolaire ………………………………………………………………… 32

a) Un profil unique de spécialisation et une sédentarisation complète en éducation prioritaire ?……………………………………………………………32

b) Une combinaison d’équipes mobiles de maîtres G et de maîtres E sédentarisés ? …………………………………………………………………… 36

c) Une implantation en école comportant des risques………………. 36

3. Un périmètre d’intervention devant englober la maternelle…… 37

 

30 visiteurs en ce moment

*Top


- SNUipp 65 BP 841 65008 Tarbes cedex

- tel 05 62 34 90 54

- fax 05 62 34 91 06

-  email : snu65@snuipp.fr

n’hésitez pas à nous envoyer vos questions par écrit, vous garderez ainsi une trace des réponses que nous vous aurons adressées.


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 65, tous droits réservés.